L'enfant des cimetières - Sire Cédric

Publié le par Mivava

 

Quatrième de couverture :
51lnKoQdxqL. SL500 AA300
Lorsque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de massacrer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David. Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière? Est-ce un homme ou un démon? Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable...
Thriller gothique époustouflant, L'Enfant des cimetières est servi par une écriture nerveuse terriblement évocatrice qui laisse le lecteur hypnotisé par l'horreur. Attention, si vous commencez ce livre, vous ne pourrez plus le lâcher!



Mon avis :

J’avais été intriguée par cette jolie couverture et les mentions de thrillers gothiques avaient finis d’achever ma volonté. C’est donc dans ma PAL, que m’attendais sagement ce roman depuis quelques temps. Comme mon envie du moment allait au suspense, je n’ai pas hésité longtemps et quand j’ai du choisir ma future lecture ce roman s’est imposé.

Ce roman donc. Et quel roman !! L’auteur n’en est pas à son premier essai mais c’est avec ce roman qu’il s’est fait connaître d’un plus grand nombre et comprend vite pourquoi. C’est le genre de roman que l’on recherche lorsque l’on a envie d’un genre précis car justement, ici, un mélange de plusieurs genres ce côtoient : thriller mêlé de fantastique sur fond de légende urbaine où l’horreur se mélange à une histoire d’amour par delà la mort. Le début du roman m’a profondément touchée, le deuil de David nous frappe de plein fouet, de façon peut-être plus violente que les horreurs décrites dans le livre. On passe hors des frontières du réel, pour atterrir dans une horreur pure, la quatrième de couverture annonce «  jusqu’aux confins de l’inimaginable » et c’est tout à fait ça. L’auteur plonge dans le gore, ici, pas de sous-entendus et il vaut mieux avoir le cœur accroché. Le style est simple, fluide, percutant comme l’exige ce genre de roman et pourtant, j’y ai décelé de l’onirisme, rendant cette lecture spéciale. On s’attache très vite aux personnages, même si j’ai eu un peu de mal avec Aurore au début. De plus, Sire Cédric réussit à nous rendre Nathaniel très charismatique et j’ai été peinée pour lui à certains moments, aussi inconcevable que ça puisse paraître. Impossible de lâcher ce roman, le suspense est tenu jusqu’à la fin, haletant ; on ne peut sortir de cette sombre histoire avant d’en connaître le fin mot.

En somme, un très bon « Eros et Thanatos » version sanglante, impossible de séparer la fiction de la réalité et j’ai maintenant très envie d’en connaître plus sur cette fameuse légende de L’enfant des cimetières. Je conseille fortement ce roman mais pas à tout le monde puisque certains passages sont très durs et c’est donc une première rencontre avec cet auteur plus que réussie !

Publié dans Fantastique - Horreur

Commenter cet article

Karine :) 17/11/2010 23:38



J'ai lu beaucoup de bons commentaires au sujet de ce livre.  Je suis d'ailleurs de plus en plus tentée, en fait.  La blogo aura raison de ma Master Card!!



Mivava 18/11/2010 17:48



Mon porte-monaie est très remonté contre moi aussi depuis que je traîne sur les blogs. Pour cer qui est de ce roman, je
te le conseile vraiment.



clairdelune 03/11/2010 17:27



J'ai lu deux extraits du livre sur un blog (c'est du cru complet !) et je trouve qu'il va falloir que j'attende un peu pour le lire...



Mivava 03/11/2010 17:54



C'est sûr que si on est sensible ... c'est à éviter .