Angoisses, T.2 - Kurt Steiner

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
Angoisses-2
Trois classiques de l'épouvante réédités en version intégrale pour la première fois depuis 1956 :

LUMIERE DE SANG
Chassé par la grêle, un auto-stoppeur trouve refuge dans un étrange manoir baignant dans une éternelle lumière rouge...

DANS UN MANTEAU DE BRUME
Lors des nuits d'orage, un spectre terrifiant hante les côtes d'un petit village Normand...

MORTEFONTAINE
Dans un chateau isolé, noyé de brume, un jeune homme rencontre une très belle jeune fille issue d'un monde de légende...


Mon avis :

Je tiens tout d’abord à remercier très chaudement le forum Club de Lecture, Karine et les éditions Rivière Blanche qui ont vraiment été très généreuse avec le forum en offrant un exemplaire du roman de son choix à chaque membre. J’ai longuement hésité car le catalogue est très tentant et de nombreux titres m’attiraient. Et puis j’ai finalement tranché pour celui-ci qui me permettait de découvrir trois romans aux ambiances plus que mystérieuses.

Lumière de sang :

Dés les premières pages, j’ai été prise par l’ambiance qui se dégageait de l’histoire. J’ai été immédiatement enveloppée par le mystère. L’auteur a réussi, en quelques pages à vraiment m’immerger dans le récit. J’ai tout de suite ressenti de l’empathie pour Laurent et on ne peut s’empêcher de frissonner avec lui. Le roman est particulièrement bien construit. Pendant toute l’histoire, je me suis sentie aussi confuse que Laurent. Impossible de démêler le vrai du faux, l’illusion du réel. L’auteur sait nous perdre et fausser toutes nos convictions sans jamais pourtant qu’on décroche. L’intrigue est très bien menée et bien qu’elle soit foisonnante et que l’histoire ne s’étale que sur peu de pages, l’auteur garde un tout compréhensible où le lecteur ne s’embrouille pas. On peut reprocher une fin un peu expéditive mais l’ambiance très réussie rattrape bien cela.

Dans un manteau de brume :

Cette fois-ci je dois avouer que les premières pages m’ont semblées un tantinet longues. Beaucoup de descriptions qui ne semblent pas franchement utiles, très peu d’action, pas de personnage spécialement marquant. J’ai vite pensé que j’aimerais beaucoup moins ce roman que le précédent et je suis ravie de dire que j’ai eu tort. Il ne faut surtout pas s’arrêter aux dix premières pages car on se rend vite compte que le plantage du décor un peu long n’est pas de trop. L’intrigue est introduite de façon très subtile et notre raison est encore une fois mise à rude épreuve. Je ne vais pas en raconter plus sur l’intrigue car j’ai adoré la découvrir par moi-même, au fil des pages. Elle est encore une fois bien construite et on retrouve encore une petite touche d’ambiance gothique, un peu moins marquée que la précédente mais bien plus fantastique. Les personnages sont attachants aussi et le suspense est bien maintenu.

Mortefontaine :

Surement le roman qui me tentait le plus de prime abord parmi les trois présentés. Pourtant, c’est peut-être celui qui m’a le moins convaincu malgré que j’aie apprécié ma lecture. Tout d’abord l’ambiance est moins marquée que dans les autres histoires et on peut regretter des personnages un peu moins attachants. Néanmoins, j’ai aussi passé un bon moment malgré que je n’aie pas été autant emportée. L’intrigue est moins complexe mais les personnages sont, eux, peut-être plus recherchés. J’ai, certes, eu moins d’empathie mais il n’empêche qu’ils sont très intéressant. Ce roman, un peu comme le premier mais cette fois-ci de façon plus évidente reprends le thème du double. Encore une fois, je n’en dis pas plus pour ne pas gâcher le suspense qui est ici également très bien tenu. Enfin le style d’écriture dont je n’avais pas parlé précédemment est vraiment très agréable. Il peut paraître un peu complexe à certains moments mais n’oublions pas que ces romans ont été publiés pour la première fois en 1959, l’œuvre est donc étonnamment moderne mais garde un charme suranné qui m’a vraiment beaucoup plu.

C’est donc un recueil de romans très intéressant. Je crois qu’on peut retenir la modernité des écrits malgré la date de publication et surtout le talent de l’auteur pour créer des ambiances plus que réussies. On retrouve ici quelques airs de XIXème qui m’ont évidemment comblée et les touches de gothisme ne pouvaient que me plaire. Encore merci pour cette très bonne découverte.

i logo10

Publié dans Fantastique - Horreur

Commenter cet article

Anne Sophie 06/04/2011 13:42



joli billet :) 



Mivava 06/04/2011 18:26



Merci