Dernières acquisitions au 6 Novembre 2012

Publié le par Mivava

Avec mon anniversaire qui vient de passer j'ai eu le plaisir de recevoir des liiivres ! Je crois que mes proches ont désespéré de m'offrir autre chose héhé. Voici donc la petite récolte qui est encore venue faire exploser ma PAL ... Je n'ai plus qu'à lire, lire, lire car plus un seul livre ne rentre dans ma bibliothèque PAL. Pas d'achat tant qu'aucun livre n'est lu. Et Noël qui est si prooooche ... ouh ouh ouh.

 51FlFZbcsmL._SL500_AA300_.jpg« Une fille qu’on rencontre en HP n’est pas une fille qui rend heureux. Il voulait jouer contre le reste du monde, avoir raison contre toutes les évidences,

il pensait que c’était ça l’amour. Il voulait prendre ce risque, avec elle, et qu’ils arrivent sur l’autre rive, sains et saufs. Mais ils réussissent juste à s’entraîner au fond. Il est temps de renoncer… »
Gloria a été internée en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette « prolo » y a rencontré Éric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu’elle ; ils se sont aimés comme on s’aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, à nouveau, leurs chemins se croisent.
Portrait d’une femme blessée aux prises avec ses démons, traversée des années punk, chronique d’un amour naufragé, Bye Bye Blondie est sans doute le livre le plus émouvant de Virginie Despentes.

41KoytOisaL. SL500 AA300 
Vous avez raté votre vie ? 

Avec nous, vous réussirez votre mort ! 

Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre...



41CBT1N4E9L._SL500_AA300_.jpg
Autumn nous plonge en Angleterre entre 1850 et 1869, dans la vie des peintres préraphaélites. Une silhouette domine toutes les autres. C'est celle de Dante Gabriel Rossetti, peintre et poète, fils d'un ancien carbonaro. Chez lui, tout est contradiction : élan mystique et sensualité, rêve communautaire et individualisme forcené. Dans son ombre, une toute jeune femme, Elizabeth Siddal : sa pâleur presque diaphane, la rousseur de sa chevelure flamboyante en feront le modèle d'un type de beauté dont héritera tout le symbolisme européen. Elle sera la Béatrice des tableaux de Rossetti, l'Ophélie de John Evrett Millais. John Ruskin enfin, le grand critique et écrivain, règne sur cet univers par son autorité intellectuelle, en même temps qu'il lui est soumis par sa fragilité affective.Tous ces personnages mêlent leurs destins, se heurtent, se déchirent, jusqu'à la drogue et la mort.Dans ce climat encore très romantique, et déjà très décadent, dans cet automne des passions, des couleurs, des rêves impossibles, Philippe Delerm trouve la tonalité idéale pour écrire le roman de l'art et de la vie.

9781594744761.jpg(reçu en VO) 
Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants « particuliers ». Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des « Monstres ».Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n’a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela puisse paraître… 

51N-cvC-5KL._SL500_AA300_.jpg
Après les aventures qui ont agité, quelques mois plus tôt, le manoir de Buckshaw et révélé ses talents de détective, Flavia pensait en avoir fini avec les enquêtes. Mais voilà que Rupert Porson, un marionnettiste de passage à Bishop's Lacey, est assassiné pendant une représentation. Qui a pu commettre un tel acte et pourquoi ? Et cette marionnette qui ressemble trait pour trait au fils Ingleby, retrouvé pendu dans la région il y a quelques années : peut-il s'agir d'une coïncidence ? Flavia est suffisamment intriguée pour mettre de côté ses expériences de chimie et ses projets de vengeance contre ses deux pestes de soeurs. Perchée sur Gladys, sa bicyclette adorée, Flavia se lance alors dans une enquête qui l'amènera à dévoiler les secrets les plus sombres de Bishop's Lacey. Mais elle devra prendre garde à ne pas s'approcher trop près de celui qui tire secrètement les ficelles de cette danse macabre...
images--6--copie-1.jpgNe cherchez jamais à connaitre cet Autre qui sommeille en vous...

Dans la lignée de Différentes Saisons, un King démoniaque où les mariages se disloquent sous le poids de secrets plus noirs que les ténèbres, où l'avidité et la culpabilité distillent goutte à goutte leur venin, où la seule certitude est que le pire reste encore à venir.

"Quatre nouvelles puissantes et, chacune dans son genre, profondément dérangeantes." Neil Gaiman 

41bPUZ3agSL._SL500_AA300_.jpg
On ne présente plus Tim Burton, réalisateur à succès. Mais le connaissez-vous vraiment ? Ces entretiens, illustrés de dessins inédits, nous plongent dans l'intimité du créateur. Film par film, il revient sur toutes les étapes importantes de sa carrière, et nous raconte son enfance à Burbank, ses débuts à Disney, ses relations difficiles avec Hollywood, ses angoisses et ses obsessions... Un livre passionnant pour les amateurs de ses films, qui explore son univers et éclaircit sa démarche cinématographique. 


Autant vous dire que j'ai fort hâte de lire tout ça ! Je vais tout de même essayer d'intercaler des livres qui sont dans ma PAL depuis un moment sans me jeter sur tous les nouveaux. On se retrouve je pense dans une semaine avec un nouvel avis. Bonne lecture d'ici là ! 

 

 

 

Commenter cet article

Sybille 06/11/2012 20:34


Bon anniversaire avec un peu de retard et surtout bonnes lectures ! Tu devrais te régaler avec le magasin des suicides : très noir et très glauque mais aussi très drôle !

Mivava 07/11/2012 10:49



Merci beaucoup !  Oh ce que tu dis me rassure car je n'ai pratiquement que des avis plus que mitigé autour
de moi sur le Teulé