La couleur tombée du ciel - Howard Philippe Lovecraft

Publié le par mivava.over-blog.com

Ce recueil contient :41QMSA1WJXL. SL500 AA300

- La couleur tombée du ciel
- L’abomination de Dunwich
- Celui qui chuchotait dans les ténèbres
- Le cauchemar d’Innsmouth




Quatrième de couverture :


« La ferme tout entière baignait dans cette couleur mêlée, inconnue et hideuse ; les arbres, les bâtiments, et même la verdure et l'herbage qui n'avaient pas complètement tourné à la fatale désintégration dans la grisaille. Les branches se tendaient toutes vers le ciel, coiffées de langues d'un feu immonde, et des ruissellements chatoyants de ce même feu monstrueux se glissaient autour des poutres de faîtage de la maison, de la grange, des appentis. C'était une scène inspirée d'une vision de Füssli, et sur tout le reste régnait cette débauche de lumineuse inconsistance, cet arc-en-ciel hors du monde et hors mesure de secret poison, qui naissait du puits - bouillonnant, palpant, enveloppant, s'étendant, scintillant, étreignant, et faisant malignement des bulles dans son cosmique et identifiable chromatisme. »

Extrait de La couleur tombée du ciel


Mon avis :

J’ai commencé mon incursion dans l’univers de Lovecraft avec ce recueil car il ne contenait que des titres que je souhaitais lire. J’ai d’abord lu la première nouvelle qui est la plus courte et celle qui donne son nom au recueil : La couleur tombée du ciel.

Malgré ses 60 petites pages, j’étais contente une fois la nouvelle terminée. Non pas que j’ai détesté mais ça ne correspondait pas à mes envies, assez dures à définir en ce moment. Le style est un peu lourd par moments, ce qui rend la lecture plus ardue. L’auteur s’attarde beaucoup sur le cadre afin de créer une vraie atmosphère (celle-ci est d’ailleurs réussie) mais pas assez sur les personnages qui nous semblent complètement étrangers de la première à la dernière ligne, difficile donc de bien rentrer dans l’histoire malgré ce monde teinté de fantastique si intéressant. L’auteur use, par contre, de quelques références telles Füssli qui sont très agréables au lecteur. Et même si ça n’a pas de rapport avec le texte de Lovecraft, j’ai trouvé la typographie de Folio SF très agréable.

Bref, pas un enthousiasme fou mais je lirais les autres nouvelles de mon recueil car l’ambiance a normalement largement de quoi me plaire.



PAL

Publié dans Fantastique - Horreur

Commenter cet article