La ville enchantée - Mrs Oliphant

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :

" C'est plus qu'il n'en faut pour faire sortir les morts de leurs tombes ! "

Juillet 1875. Semur, paisible ville fortifiée de la Haute-Bourgogne, est le théâtre d'étranges phénomènes. Un beau matin, ses habitants sont chassés hors les murs par une force irrésistible, et, alors qu'ils s'efforcent de survivre dans la campagne environnante, voient leur cité animée par des présences d'une effroyable familiarité : leurs bien-aimés, leurs chers disparus, qui reprennent droit à la vie tant les vivants leur en semblent indignes.

Tour à tour, Martin Dupin, le maire de Semur, le comte de Bois-Sombre, un farouche conservateur, Paul Lecamus, un visionnaire rongé par le chagrin, et bien d'autres, témoignent et s'interrogent : qui est l'ordonnateur de ce retour des morts ? et que veulent-ils nous dire ?…



Mon avis :

La ville enchantée est un roman qui m’intriguait beaucoup de par sa couverture et son résumé. Une femme auteur que je ne connaissais pas du XIXème et une atmosphère qui semblait un peu gothique, il ne m’en fallait pas plus pour me dire que j’allais forcément adorer ce roman.

Je dois avouer, néanmoins, que j’ai été moins convaincue que je pensais l’être. Ce qui m’a le plus étonnée, c’est que ces mauvais côtés que je vais expliquer plus tard ne me sont apparus que très tardivement. J’ai vraiment aimé les deux premiers tiers du roman ! Le principal narrateur : le maire installe le décor, les personnages et réussi à créer avec son récit une ambiance plutôt réussie. Certes ce n’est pas palpitant et à la lecture de la quatrième de couverture on peut peut-être s’attendre à plus d’action mais je m’en suis vite accommodée. J’ai concentré mon attention sur la plume de l’auteur qui m’a beaucoup plu, agréablement désuète et, si elle n’est pas des plus complexes, demandant tout de même de l’attention si l’on veut éviter de devoir relire un paragraphe. On ne laisse donc pas son esprit vagabonder sous peine de ne pas tout comprendre et, pourtant, la plume du XIXème siècle me procure une langueur très agréable.

Très loin de l’ennui, c’est en fait un état où je suis détendue et concentrée à la fois. C’est une impression très personnelle dans le sens où je ne sais pas si d’autres ressente la même chose, mais l’auteur a réussit à m’emporter de cette façon là. Après, j’ai envie de dire que les choses se gâtent. Je ne peux vous situer le moment dans l’histoire où j’ai commencé à décrocher car je ne veux rien révéler mais disons que les défauts qui m’avaient parus moindre pendant le reste de ma lecture, ont occultés mon plaisir pendant le dernier tiers du roman. Un tiers c’est loin d’être la majorité du roman, d’autant plus que c’est vraiment au dernier chapitre que j’ai eu beaucoup de mal c’est pourquoi j’ai insisté sur mes impressions pendant le reste du roman. Malheureusement, ces dernières pages ont rendus mon avis final plutôt négatif. L’ennui s’est installé, j’avais du mal à suivre et certaines (petites) choses m’ont gâchées ma lecture.

Tout d’abord, j’ai été surprise par le rôle donné aux femmes dans le roman. Je sais qu’au XIXème elles étaient peu considérées mais là, l’auteur étant une femme j’ai trouvé qu’elle faisait beaucoup plus ressortir leurs faiblesses que leurs forces. Elles se vouent entièrement à la religion … ou à leurs maris (eux, franchement pas très croyants pour le coup), pas de réelle volonté personnelle mais plutôt une passivité consternante du début à la fin. J’avoue que ça m’a agacé mais en plus et c’est ce qui m’a achever, on a le droit à discours parfois moralisateur concernant la religion et un nombre qui m’as semblé incalculable de bondieuseries. J’ai trouvé que ces côtés négatifs étaient de plus en plus présents au fur et à mesure que les pages se tournaient et que ça ralentissant encore plus le rythme déjà lent du roman. De plus, la fin m’a plutôt déçue car … à vrai dire, je n’en vois pas vraiment.

Au final, c’est un peu du « tout ça pour ça » car, si j’ai passé un très agréable moment pendant les deux premiers tiers du roman le reste m’a semblé plutôt longuet. Cependant, je ne peux que conseiller ce livre aux curieux, ce n’est pas un indispensable mais ça reste plaisant à condition de savoir à quoi s’attendre.

Un grand merci aux éditions Rivière Blanche et à l’équipe de Bibliofolie  qui m’ont permis de lire cet ouvrage.

Commenter cet article

siaskas 11/10/2011 02:42



Tu manques cruellement de temps .... Tu dois être débordée ma Pitchoune....Bon je n'ai pas lu "côté face" je vais voir les critiques et surtoutj'aimerai avoir ton avis.A+



Mivava 11/10/2011 20:06



Ah oui j'avoue que là je gère comme je peux mais ça ne va pas tarder à déborder, heureusement les vacances arrivent, je reste en apnée jusque là  Mon avis va venir très vite puisque que dés que j'ai fini, je le poste, en priorité sur tous les autres 



siaskas 06/10/2011 22:34



Kikou !!! que lis-tu ? pas de nouvelles à ce sujet.A+.



Mivava 07/10/2011 20:41



Hey  Je lis Côté Face de Anne Denier mais gros manque de
temps pour rédiger mes articles ... Bonne soirée 



siaskas 24/09/2011 23:40



Oui !! ne l'achètes pas aucun intérêt ce n'est même pas une histoire de "longueurs" c'est simplement qu'il est nul
(à mon sens) mais je suis consciente que les lecteurs qui aiment la Fantasy puissent avoir envie de le lire.Non !! je ne me suis pas ennuyée je l'ai fini .... mais mince à quel prix !! Tu sais je lis 3 livres par semaine et parfois il y a des couacs celui-ci en faisait
partie....ce n'est pas le premier et ce ne sera pas le dernier.Il y a tant et tant de livres ....Ma vie ne me suffira pas pour les lire tous mais j'en ai tant aimés.A+



Mivava 25/09/2011 11:45



J'avoue que j'hésitais depuis sa sortie mais c'est le côté polar qui m'aurait plu je n'aime pas la fantasy donc vu ce que tu m'en dis je vais passer mon chemin sans remord 
Heureusement il y a plus de bonnes découvertes que de mauvaises ! 



siaskas 23/09/2011 22:46



Oui l'intrigue a l'air sympa,comme tu dis,c'est un peu,selon les critiques,Tarantino en version livresque!! je suis une fan absolue de Tarentino mais mis à part deux ou trois phrases où j'ai
esquissé un sourire le bouquin n'a rien à voir avec l'humour décalé  de T.En fait c'est une oeuvre typique fantasy et franchement je n'aime pas ce genre,tu vois des vampires et tout ce passe
dans des bars où l'on tue à qui mieux mieux...J'ai eu un mal de chien à accrocher à tel point que au bout de 4 pages je pensais que l'histoire était terminée ...et qu'il y en avait une autre qui
suivait...mais non..Je ne dis pas que c'est un mauvais livre( encore que cela ne veut rien dire ) mais je n'ai pas aimé mais du tout..En faire une analyse complète n'est pas mon but ma chère mais
le tien.Bref,pour moi grande lectrice devant l'Eternel.....insipide...trop de longueurs,à y perdre son latin...A+



Mivava 24/09/2011 13:02



Ouch ça donne pas envie. Oui ce genre de comparaisons ne sont très souvent que des arguments de vente mais des fois c'est tellement tentant qu'on se laisse avoir. Pour les longueurs c'est ce que
j'avais relevé sur plusieurs avis. Bon du coup je n'ai définitivement pas envie de le lire ... ça m'éviteras un achat inutile. Dommage qu'il ne t'ait pas plu, j'espère que ça n'a pas été un
calvaire tout de même  Je te souhaite une bonne journée 



siaskas 21/09/2011 00:37



Tu as raison sur ce point : tu vois j'ai lu" Fara" ou une autre orthographe de ce prénom, donc Fara Diba impératrice d'Iran.Nous connaissons tous le destin de cette femme et de son mari le Sha.
Si je n'avais pas eu quelques éléments livresques et télévisés  concernant la politique de ce pays je pense sincèrement que ma lecture aurait été linéaire,quoique!!avec le recul je ne suis
pas convaincue de la véracité des faits.


En ce qui concerne "La Purge" je ne connaissais pas le livre je suis "tombée" dessus par hasard à la médiathèque,je suis comme toi anti-commerciale je déteste les prix et les encensements mais
parfois le hasard fais bien les choses. 


Je lis "le livre sans nom" auteur anonyme! Je te dirais ce que j'en pense dans qques jours.Si ça t'interesse.


A+



Mivava 23/09/2011 19:15



Oui des fois il y a des conditions nécessaires pour réussir à se plonger dans un roman.
Je vais essayer de me pencher dessus alors 
L'intrigue a l'air sympa, j'ai lu sur quelques avis qu'il y avait des longueurs mais j'ai hâte de savoir ce que tu en as pensé 
Bonne soirée !