Soeurs Chocolat - Catherine Velle

Publié le par Mivava

 

Quatrième de couverture :
51iNIqI7hsL. SL500 AA300
Elles ne sont pas sœurs... elles sont Sœurs. Leur petite communauté au cœur de la France subsiste - difficilement - grâce au délicieux chocolat qu'elles produisent. Mais si elles manquent le rendez-vous au fin fond de la Colombie, la part de fèves de cacao qui leur est réservée sera immédiatement attribuée à d'autres. Quittant leurs habits monastiques et le recueillement du cloître, projetées en pleine forêt amazonienne, elles découvrent un pays magnifique où grouillent anacondas, piranhas, araignées venimeuses et, pire encore, bandits convoitant leur trésor de fèves. Mais elles sont prêtes à tout pour sauver leur communauté. Prêtes à changer d'identité, à jouer du revolver, à chanter et à danser dans un cabaret peuplé de malfrats, perdu dans la cordillère des Andes. Parviendront-elles au rendez-vous ? Pourront-elles réintégrer la communauté ? Voudront-elles y revenir ? Les obstacles sont nombreux. Les cœurs battent. Tout peut arriver. Une aventure haletante, déroutante et romanesque, pleine d'humour, de fantaisie et de passion, dont le seul but est de rendre heureux en suivant la route initiatique des " Sœurs Chocolat ".



Mon avis :

Un titre qui donnait plus qu’envie et me voilà embarquée avec ces deux Sœurs dans leur quête au chocolat. Mais on ne s’envole pour la Colombie qu’au bout d’une bonne centaine de pages et si le début m’avait beaucoup plu, j’ai vite trouvé le style lent et trop descriptif.

Sous une écriture somme toute assez agréable, puisque très romanesque, avec un vocabulaire varié et des passages qui prêtent à sourire, l’auteur se livre à énormément de digressions. J’ai aimé les premières pages car on plonge dans ce petit couvent de Saint-Julien et que plusieurs péripéties s’enchaînent annonçant une histoire pleine de rebondissements mais au fil des pages on sent que l’intrigue traîne en longueur. Comme si on avait rajouté à un très bon scenario des scènes inutiles dans le but de faire des pages. On se retrouve donc avec plus de 300 pages dont un bon quart qui ne fait que ralentir le rythme du récit. Ceci mis à part j’ai plutôt aimé l’histoire même si un peu prévisible notamment sur la fin. J’ai par contre eu du mal à m’attacher à Jasmine et Anne et trouvé certains passages peu crédibles.

Donc un avis en demi-teinte puisque je me suis demandé au cours de ma lecture si le bouquin valait le coup de le finir car même si ce ne fut pas désagréable il y a beaucoup de mot en trop dans ce roman. Quoique que la poursuite des chèvres et le numéro dans le cabaret valait peut-être le coup ? Mais quitte à partir en périple en Amazonie je conseillerais plutôt La Source de Michael Cordy qui m’avait plu.

Publié dans Romans contemporains

Commenter cet article

Ellcrys 29/09/2010 11:10



Malgré ton avis en demi-teinte, j'avoue avoir quand même envie de me plonger dans ce roman... histoire de me faire ma propre idée. Bises



Mivava 29/09/2010 12:43



J'espère qu'il te plaira Ellcrys et j'ai bien envie d'avoir tes impressions dessus .



clairdelune 28/09/2010 19:03



Je vois... beaucoup de deception. Je ne sais vraiment pas si je vais le lire... L'hésitation est là 



Mivava 28/09/2010 19:13



Ce n'était pas non plus une lecture désagréable mais je pense que sur le moment j'avais besoin de suspense ou du moins d'un rythme plus rapide donc j'ai déchanté ...