My Little Princess - Eva Ionesco

Publié le par Mivava

Synopsis Allociné : 


Hannah et Violetta forment un couple hors du commun : mère insaisissable et fillette en quête d'amour maternel, artiste fantasque et modèle malgré elle. Lorsqu’Hannah demande à sa fille si elle veut être son modèle, tout bascule dans la vie de Violetta qui vivait jusque là avec sa tendre grand mère. D’une enfance banale elle devient égérie du milieu branché parisien ...


Mon avis :

La bande-annonce, que je vous mets en fin d’article, m’avait vraiment, vraiment donné envie de le voire. L’univers créé semble d’emblée intéressant et il l’est d’autant plus que le film est autobiographique. En effet, la réalisatrice, Eva Ionesco raconte ici son histoire, c’était elle la petite fille du film.

C’est le premier long-métrage d’Eva Ionesco en tant que réalisatrice, pourtant celle-ci tourne en tant qu’actrice depuis 1976, date de son premier rôle dans Le locataire réalisé par Roman Polanski. Sachant qu’elle est née (oui on ne dit pas l’âge d’une femme mais ça m’étonnerait fortement qu’elle vienne sur mon modeste blog) en 1965, elle avait donc 11 ans. Cependant, dés ses 4 ans elle est déjà le modèle de sa mère : Irina Ionesco, photographe et à 11 ans elle pose nue pour un magazine allemand. Eva Ionesco assume donc ici le côté fiction de son œuvre jugeant la réalité trop trash à ses dires. Néanmoins, la fiction et la réalité sont ici dures à démêler. En effet, quand on compare les captures du film où l’actrice Anamaria Vartolomei
interprétant la fillette : Violetta, avec les photos prises de Eva Ionesco, les similarités sont frappantes.

Sans-titre-1.jpg
Je n’ai pas réussi à trouver de capture mais certaines images du film, les photographies de Violetta sont vraiment très ressemblante avec certaines photos existantes. Je vous mets, en dessous, des images. En noir et blanc : Eva Ionesco, les vraies photos, en couleur une capture du film. Pour la première photo en noir et blanc, je vous invite à regarder la bande-annonce et à stopper à 56 secondes, la pose est exactement la même. Pour la deuxième photo d’Eva le décor fleuri rappelle également ceux utilisés dans le film. Je précise tout de même que les photos que j’ai « choisies » sont assez soft par rapport à ce que j’ai pu voir. Ainsi le film propose plusieurs réflexions très intéressantes, notamment sur la liberté d’expression, ses limites et ses dérives. Où l’art doit-il s’arrêter ? Jusqu’où peut-il aller ? Et au nom de quoi ?

L’atmosphère du film, tendancieuse et franchement malsaine où l’on navigue à la limite de l’inceste ou de la pédophilie est très bien rendue, toute en finesse. On est très loin de la volonté de choquer simplement pour choquer et tant mieux car les thèmes abordés le sont déjà suffisamment. Eva Ionesco réussit à prendre du recul et reste dans la délicatesse, sans tomber dans le manichéisme. Ici, absolument pas de noir ou de blanc, le duo Isabelle Huppert, Anamaria Vartolomei fonctionne à merveille et elles jouent toutes les deux avec une justesse incroyable. Anamaria Vartolomei a dix ans et demi et c’est, de ce que j’ai pu trouver, son premier rôle, j’avoue avoir été très étonnée de lire ça car son jeu à une maturité flagrante, c’est vraiment remarquable. De l’autre côté, Isabelle Huppert joue très bien, comme à son habitude et interprète parfaitement son personnage, très complexe, au mille et une facette. On sent son amour pour sa fille et à la fois comment  penser que c’est une bonne mère.

Au fur et à mesure du film, les photographies qu’elle fait deviennent de plus en plus osées, dérangeantes jusqu’à ce que la limite soit franchie avec la pornographie. Ainsi tout le film est teinté d’une sensualité débordante, de colère, d’amour et d’érotisme déplacé. Le film est donc porté par ces deux actrices car sinon on peut déplorer quelques longueurs mais rien qui m’ait vraiment gênée, en revanche la personne qui m’accompagnait a eu plus de mal avec ça. L’esthétique du film est également très bien faite, toute en contraste et bizarrement venue d’une autre époque. C'est-à-dire que certains passages sont relativement « terre-à-terre », ceux montrant Violetta à l’école par exemple, là nous somme bien à notre époque, dans une réalité cruelle. Et puis, sans prévenir, débarque une coulée d’onirisme où le monde de cauchemar devient conte de fées, pas si rose que ça tout de même, là, nous avons l’impression d’être dans une autre époque.

Comme si le temps s’était figé, les costumes, décors et l’ambiance particulière qui se dégage du film dans ces moments-là nous donne l’impression d’être emporté dans la première moitié du XXème siècle, dans ses premières années ou dans les années 20. C’est très spécial et je dois dire que ça m’a complètement charmé, ça donnait vraiment le plus qui fait la différence au film. Je rajouterais que la bande son m’a beaucoup plu, j’ai aimé les musiques et j’ai trouvé que ce n’étais pas uniquement là pour faire joli mais que ça avait un réel intérêt pour les scènes dans lesquelles elle est utilisée. Enfin, la photographie est très réussie, visuellement, le résultat est très plaisant à voir, original, particulier et décalé, très paradoxal comme finalement tout le reste du film.

En somme un film qui, s’il contient quelques longueurs, possède une réalisation très réussie et très forte, un jeu d’acteur plus qu’excellent et propose une réflexion intéressante tout en nous laissant nous forger notre propre opinion malgré le caractère autobiographique. Je le conseille ne serait-ce que pour les thèmes abordés et bien sur le côté visuel qui est pour moi primordial dans un film.


La bande-annonce :

 
Réalisé par Eva Ionesco 
Avec Isabelle Huppert, Anamaria Vartolomei, etc ...
Drame français
29 Juin 2011 - Durée : 01h45min 

Publié dans Cinéma

Commenter cet article

Sharon 14/07/2011 20:38



Le cinéma auquel je suis fidèle est en perte de vitesse. Il est donc quasiment condamné à ne présenter que des films commerciaux.


J'aurai aimé voir ce film, j'attendrai sa sortie en DVD.


Félicitations pour le brevet !



Mivava 14/07/2011 20:53



Comme tu dis, j'ai du aller dans un tout petit cinéma parisien de 3-4 salles pour voir ce film parce qu'il ne passait pas à l'UGC près de chez moi ... 
J'espère qu'il te plaira et merci beaucoup ! 



Hidile 09/07/2011 18:52



J'aimerais bien le voir. Malheureusement le cinéma près de chez moi est du genre à se remplir les poches. Donc il ne passe que les films commerciaux. Au pire je le louerai quand il sortira en DVD
ou j'achèterai le DVD. En tout cas j'espère qu'il passera.


Cool qu'on ait toutes les deux eu la mention très bien. Ravie pour toi aussi :) Félicitations. Pour l'instant je me dis : À nous les vacances !



Mivava 09/07/2011 19:02



Pouarf le mien c'est pareil ! Heureusement j'allais sur Paris dans la semaine de sortie donc j'ai été dans un petit ciné parisien  Oui, tant que tu peux le voir !
Oui ! Oh comme tu dis ! Vacaaaaances  



Hidile 09/07/2011 17:42



Il a l'air vraiment superbe. Je n'en ai pas du tout entendu parlé. Passe t-il au cinéma en ce moment ? Je vais faire quelque recherche là dessus et regarder la bande annonce (pas encore fait,
juste ta chronique qui me donne envie).


Au fait as-tu eu les résultats du brevet ? Moi oui, j'ai eu une mention très bien et en suis très contente. & toi ?



Mivava 09/07/2011 18:33



Oui c'est un bon film, ce n'est pas vraiment un film commercial alors il n'a pas été très très médiatisé. Je ne sais pas s'il passe encore, il est sorti pas mercredi qui vient de passer mais
celui d'avant mais peut-être que certains cinéma le diffusent encore  Contente de te donner envie alors !
Mention très bien aussi, c'est ce que je visais donc c'est cool. Ravie que tu aies eu ta mention aussi !! Félicitations ! A nous le lycée maintenant