Métamorphose en bord de ciel - Mathias Malzieu

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
(Je ne conseille pas de lire ce qui est en petit car je n’aurais pas aimé le savoir avant mais ça n’engage que moi)
51MAsyCnnCL._SL500_AA300_-copie-1.jpg
Tom Cloudman est sans conteste le plus mauvais cascadeur du monde. Ses performances de voltige involontairement comiques le propulsent au sommet de la gloire. Jusqu'à ce qu'un médecin qui le soigne pour une énième fracture décèle chez lui une maladie incurable. Commence alors pour Tom un long séjour hospitalier pour tenter de venir à bout de ce qu'il appelle " la Betterave ". Lors d'une de ses déambulations nocturnes dans les couloirs de l'hôpital, cet homme qui a toujours rêvé de voler rencontre une étrange créature
, mi-femme mi-oiseau, qui lui propose le pacte suivant : "Je peux vous transformer en oiseau, ce qui vous sauverait, ruais cela ne sera pas sans conséquences. Pour déclencher votre métamorphose vous devrez faire l'amour avec moi. De cette union naîtra peut-être un enfant. Un risque à accepter."
Dans la tradition de ses contes pour grands enfants, Mathias Malzieu nous raconte l'histoire merveilleuse d'un homme qui veut tuer la mort et tutoyer les cieux. Ce faisant il nous livre une réflexion rare sur le pouvoir de la vie, et de l'amour.



Mon avis :

Mathias Malzieu est un de mes auteurs préférés. Je l’ai découvert avec La mécanique du cœur dont je n’ai malheureusement pas de chronique car lu avant d’avoir mon blog mais que j’avais plus qu’adoré puisque c’est un de mes plus gros coups de cœur de l’année 2010. J’avais ensuite poursuivi ma découverte avec son premier roman Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi qui m’avait plu sans m’avoir complètement convaincu.

Je me suis littéralement jetée sur ce roman à sa sortie, le nouveau Mathias Malzieu, c’était pour moi ! J’ai pas mal hésité avec la version Deluxe pour finalement commander la normale car, bien que la Deluxe, illustrée, comportait une illustration de Benjamin Lacombe, un de mes sinon mon illustrateur préféré, c’était un des seuls artistes qui m’emballait. Et puis, vous l’avez forcément remarqué, même dans sa version normale la couverture est la même et elle est superbe ! Signée Nicoletta Ceccoli, mon autre illustratrice préféré dont j’ai d’ailleurs l’Art-book, il faudra que je vous en parle. Ca nous fait donc un de mes auteurs préféré, mon illustratrice préférée … L’objet-livre est un bijou, l’intérieur l’est tout autant sinon plus. Retrouver la plume de Mathias Malzieu a été un moment de plaisir à l’état pur. Je dirais que si je lis autant de livres c’est pour avoir la chance, parfois, de trouver un livre comme celui-ci. C’est assez rare mais qu’est ce que ça vaut le coup. Le style est superbe, touchant, onirique, d’une délicatesse et d’une subtilité rares. Les phrases sont sublimes, tellement belles qu’on a envie de les lire à haute voix et que j’ai pris un plaisir immense à les entendre résonner dans ma tête.

Une histoire triste et à la fois pleine d’espoir, émouvante au possible, vivante … Mathias Malzieu aborde des thèmes tristes dans chacun de ses livres, d’abord le deuil, puis la différence et enfin la maladie ici. En général ce n’est pas les thèmes que je recherche dans un roman car je veux m’évader et non me déprimer mais Mathias Malzieu réussit à les transformer dans des histoires pleines de vie et de rêves. Ses protagonistes que ce soit Mathias, Jack ou ici Tom ont tous un côté très enfantin, il pense de façon souvent très brute, sans nuances, naïve et pourtant leur vision de la vie paraît tellement plus juste que celle de n’importe lequel des autres personnages …  J’ai versé ma petite larme, comme à chacun de ses livres car ça reste triste, mais une tristesse qui donne envie de vivre. C’est plein de rêves et on en sort des images magnifiques plein la tête. C’est toujours trop court car je ne me lasse jamais de la plume de Mathias Malzieu, c’est envoûtant, magique … Je manque tout simplement d’adjectifs pour décrier ce roman.

Je pense qu’il est aisé de comprendre que j’ai aimé et même plus que ça puisque c’est un coup de cœur. Un magnifique conte à la frontière du fantastique qui m’a complètement charmée et m’a fait vivre un vrai moment d’émotion et de plaisir. J’ai lu tous les romans parus à ce jour de cet auteur mais il me reste encore son premier livre, un recueil de nouvelles : 38 mini Westerns (avec des fantômes) que je lirais surement pour contenir mon impatiente de lire son prochain roman.

coeur 

Publié dans Inclassables

Commenter cet article

Lady K 11/05/2011 17:45



Je ne connais absolument pas (l'auteur, l'histoire) mais ça fait plusieurs fois que la couverture attire mon regard ... elle est juste magnifique ^^



Mivava 11/05/2011 19:14



Tout à fait d'accord, sublime ... Le texte l'est tout autant, il faut que tu le rajoutes à ta LAL je pense 



Pauline 08/05/2011 20:17



Je crois qu'il va falloir qu'on attende un peu!



Mivava 08/05/2011 20:18



Oui, je crois aussi  A moins qu'il réussise à nous en pondre un en quelques mois 



Pauline 08/05/2011 19:53



Ah que c'est beau ! Quel auteur!



Mivava 08/05/2011 20:16



Oui ... C'est rare que j'aie le coup de coeur mais là ...  Hâte de lire son prochain roman !



MyaRosa 08/05/2011 15:16



Tu me donnes encore plus envie de le lire. Je me suis jetée dessus à sa sortie, moi aussi, mais je ne l'ai toujours pas lu. Je suis sûre que je vais adorer !



Mivava 08/05/2011 15:18



 Je le voyais trainer dans ma PAL alors que j'avais super envie de le lire et que, comme toi j'étais certaine
d'aimer ... Déterre-le ! Tu vas adorer 



clairdelune 08/05/2011 13:46



Bon ben c'est déjà noté


En tout cas, je suis d'accord, c'est un excellent auteur...



Mivava 08/05/2011 13:50



 Ouaip ! Et un français en plus ! Ca fait plaisir ^^