Anita Blake, T.8 : Lune Bleue - Laurell K. Hamilton

Publié le par Mivava

 

Quatrième de couverture :
512hE+yuggL. SL500 AA300
Richard, mon ex-fiancé et chef de la meute de loups-garous locale, était en train d'étudier les trolls dans le Tennessee quand il s'est fait arrêter pour tentative de viol. D'accord, nous ne sommes pas en très bons termes depuis que je l'ai plaqué pour Jean-Claude, le vampire qui me courait après depuis une éternité. Mais tout de même, je connais bien Richard. Je sais qu'il ne ferait jamais une chose pareille. Je flaire comme une machination, et déjouer les machinations, c'est mon passe-temps favori quand je ne suis pas en train de relever les morts. Donc, cap sur le Tennessee pour aller délivrer Richard. Le seul problème, c'est que je ne sais pas comment Jean-Claude va réagir. Enfin, quand je dis le seul problème... Je suis sûre que ça ne le restera pas longtemps.


Mon avis :

Après avoir été déçue par les sixième et septième tomes de cette série, il m’a fallu un bon moment pour avoir envie de me replonger dedans. Et puis, quand j’ai vu le huitième tome sur les rayons de ma médiathèque, je me suis dit que j’allais essayer de m’y remettre.

Le tout début du livre m’a beaucoup plu, c’est centré sur la relation Jean-Claude - Anita, forcément ça ne pouvait que me plaire. L’intrigue se met en route et là j’ai eu un peu peur. J’ai retrouvé les éléments qui m’avaient déçue dans les tomes précédents. Les longueurs est ce qui me gêne le plus, on est passé de tomes pleins d’actions où pas un seule passage n’était à jeter à des lignes et des lignes de remplissage comme si l’auteur voulait faire, à chaque fois plus de pages que sur l’opus précédent mais sans avoir matière à les remplir. Ensuite, chose qui m’a réellement exaspéré, l’auteur se sent obligé, à chaque fois, avant chaque scène d’action de nous décrire précisément les personnages et surtout comment ils sont habillés. Qu’elle le fasse de temps en temps, c’est très bien ça permets de visualiser la scène mais là c’est trop ! Je me fiche royalement que machin porte un haut bleu alors que truc en a un rouge et bidule en avait un vert avant mais qu’il a décidé d’en mettre un noir pour ne pas se salir. Franchement, à un moment j’étais réellement exaspérée. On voyait bien que ces passages étaient en trop dans l’histoire et qu’ils ne servaient qu’à faire des pages. Du coup, ça ralentissait l’action, d’où les longueurs. Bon, finalement, à un moment ça s’est calmé et l’auteur s’est concentrée sur l’action et moi aussi du coup et d’un coup ça a été beaucoup mieux. Les rebondissements s’enchaînent et l’auteur parvient à capter notre intérêt. J’ai retrouvé l’humour d’Anita Blake qui s’étaient complètement étiolé au cours des derniers tomes et même si il n’y a pas encore autant que je le voudrais, j’ai beaucoup plus accroché. Le roman se concentre sur Richard, en effet Jean-Claude n’est présent qu’au début du livre, il n’est plus du tout là après mis à part en pensé de temps en temps. Je craignais donc qu’il me manque affreusement et finalement Richard a su me faire passer ce petit inconvénient. Bon je préfère toujours Jean-Claude hein mais bon … De plus, on voit vraiment l’évolution des pouvoirs d’Anita autant en tant que nécromancienne que au sein de la meute et on en apprend plus sur le triumvirat, ce qui m’a bien plu.

Donc un tome qui rattrape un peu les deux derniers même si je ne retrouve pas encore la qualité des premiers tomes. Mais qui sait ? Peut-être dans le prochain…

Publié dans Bit-Lit

Commenter cet article

Anne Sophie 19/02/2011 14:05



il faudrait peut être que je découvre cette série... 



Mivava 19/02/2011 14:52



Je te la conseille même si je suis moins enthousiaste avec les derniers