Les cendres froides - Valentin Musso

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
4169ZVeK8JL. SL500 AA300
Le drame, quand on commence à creuser le passé, c'est qu'il faut aller jusqu'au bout.
1999. A la mort de son grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS. Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d'un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraitée est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l'entreprise eugéniste nazie. Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression ... Rien ne l'empêchera de plonger au cœur d'un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu'il aime en danger ...


Mon avis :

Après Les murmures du versant, que j’avais beaucoup aimé, c’est le deuxième roman que les éditions Les nouveaux auteurs avaient eu la gentillesse de m’envoyer. Et je suis ravie de dire que j’ai, à nouveau, beaucoup apprécié ce roman. Deux très bonnes découvertes pour deux romans lus, je ne sais pas si j’ai eu de la chance ou quoi mais les ouvrages de cette maisons d’édition sont définitivement à surveiller.

J’avais déjà repéré ce roman lors de la dernière opération masse critique sur Babelio et, allez savoir pourquoi, je n’avais finalement pas postulé. Si je n’avais pu découvrir ce roman grâce à ce partenariat, j’aurais vraiment manqué quelque chose car j’ai passé un très bon moment. Quel excellent polar que voilà ! Et par un auteur français, en plus ! J’avoue avoir eu un peu peur au début de l’ouvrage, je n’accrochais pas, je trouvais qu’il y avait des longueurs et puis, les quarante cinq premières pages passées, j’ai été complètement emportée par l’histoire. Il faut dire que l’intrigue est vraiment passionnante. L’auteur creuse là sur un des mystères de notre Histoire, tout récent et encore très méconnu. Les lebensborn, on n’en entend pas souvent parler car, comme le dit l’auteur, leurs rôles ont été minorés face aux horreurs de la Guerre. Des maternités sélective toujours pour la « pureté de la race », ça semble tout droit sorti d’un roman de science-fiction futuriste et pourtant … L’intrigue est vraiment bien construite et bien menée et l’auteur a su ménager le suspense. Les informations sont distillées tout au long du roman, à chaque réponse, une nouvelle question se pose.

Le roman ne comporte pas de longueurs et j’ai vraiment adoré les passages qui se situent dans le passé, de 1940 à 1945. J’ai trouvé que ça donnait un vrai charme à l’histoire et voir se tisser les liens entre le présent et le passé en ayant l’impression d’avoir vécu les deux est particulièrement intéressant. J’ai été ravie d’en apprendre plus sur cette page de l’Histoire, d’autant plus que c’est une période qui me passionne de plus en plus et dont j’ai vraiment envie de connaître les mystères. Je me suis aussi beaucoup attachée aux personnages d’Aurélien et d’Héloïse ainsi qu’à Rachel et si, bien sur, le tout est romancé, ça reste complètement vraisemblable, si bien que si on m’avait dit que l’auteur racontait sa propre histoire, je l’aurais cru sans mal. La plume de l’auteur est vraiment agréable, on suit aisément les péripéties des protagonistes tant on est plongés dans l’histoire, c’est rythmé et on est très loin du roman de gare. La fin est dans doute devinable mais ce n’étais pas mon cas, sans être un gros coup de théâtre, elle est loin d’être prévisible. Si tous les fils de l’histoire semblent avoir été démêlés, l’épilogue m’a tout de même donné envie de poursuivre ma route avec les personnages.

Un très bon polar avec une valeur historique particulièrement intéressante. J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman très réussi et je vais certainement lire le premier roman de l’auteur : La ronde des innocents qui vient de paraître en poche aux éditions Points.  Vous n’avez donc plus d’excuses pour découvrir cet auteur !

Mille mercis aux éditions Les nouveaux auteurs pour leur générosité et leur confiance !

Publié dans Polars - Thrillers

Commenter cet article

MyaRosa 22/05/2011 21:43



Eh bien, les critiques sont vraiment très élogieuses sur les deux livres de cet auteur. Je me laisserai bientôt tenter par celui qui est sorti en poche, je pense.



Mivava 22/05/2011 21:45



Je n'ai pas lu le premier mais j'avais lu de bonnes critiques, oui. J'espère qu'il te plaira et je lirais ton avis avec plaisir, comme toujours