Anita Blake, T.5 : Le Squelette Sanglant - Laurell K. Hamilton

Publié le par mivava.over-blog.com

 

Quatrième de couverture :
51wB1nf+oEL. SL500 AA300
Bert, mon boss, a encore eu une de ces idées de tarés dont il a le secret : relever tout un cimetière de morts très anciens  qui ne demandaient rien à personne. D'accord, c'est probablement un gros contrat qui devrait arranger la comptabilité de la boîte et pour une réanimatrice comme moi, il faut bien reconnaître que c'est plutôt valorisant. Bref, je vais sur place, où mon intervention est censée régler un conflit entre un promoteur et une vieille famille locale. À peine arrivée, je découvre qu'un tueur en série, nécrophile, nécrophage ou je ne sais quoi fait des ravages dans le coin. Sûrement un de mes vieux copains. Il y a des moments où l'on aurait envie de changer d'air!



Mon avis :

Après la lecture du tome cinq : Le Squelette Sanglant, mon avis sur cette série n’a toujours pas changé. Je n’ai pas été déçue et l’auteur garde les ingrédients qui ont fait son succès. Ceci dit, j’ai eu un peu plus de mal à rentrer dans l’histoire que d’habitude et j’ai trouvé que les passages concernant la vie professionnelle d’Anita et l’enquête dont elle est chargée étaient trop nombreux par rapport à ceux concernant sa vie personnelle.

Si dans le tome précédent : Lunatic Café, c’était la relation Anita/Richard qui progressait, ici, dans Le Squelette Sanglant, c’est Jean-Claude qui a l’avantage pour mon plus grand plaisir. Au cours du livre, on sent que les convictions d’Anita s’ébranlent petit à petit et la frontière entre le bien et le mal, le naturel et ce qui ne l’est pas se brouille. On découvre aussi de nouvelles créatures qui viennent agrandir le monde créé par Laurell K. Hamilton.

Un autre tome dont la lecture fut donc aussi plaisante qu’à chaque fois, mais pas un feu d’artifice non plus (j’ai pas pu m’en empêcher …) et quelques petits bémols qui n’ont tout de même pas entachés mon enthousiasme pour cette série.

Publié dans Bit-Lit

Commenter cet article