Le Cottage - Danielle Steel

Publié le par mivava.over-blog.com

Quatrième de couverture :
51Gr1pWB6xL. SL500 AA300
Le Cottage est une demeure de rêve au cœur de Los Angeles. Quand il l'a achetée, Cooper Winslow était jeune, riche et célèbre. Mais si, cinquante ans plus tard, il a conservé son charme ravageur, les rôles - et avec eux les rentrées d'argent - se font de plus en plus rares... A moins de trouver très vite une forte somme, il va devoir vendre le Cottage.
La mort dans l'âme, l'acteur, qui a toujours vécu seul ou avec sa conquête du moment, accepte de louer les dépendances de la propriété à Mark et Jimmy. Le premier vient d'être abandonné par sa femme, partie avec leurs deux enfants ; le second a récemment perdu son épouse.
Rapidement la vie des trois hommes s'organise dans un climat de sympathie, égayé par les multiples aventures de Cooper. Mais un jour ce dernier s'éprend d'Alex, une jeune interne de quarante ans sa cadette. Le coup de foudre est réciproque. Pourtant, Cooper s'interroge : est-il amoureux d'elle ou de sa fortune dont il aurait tant besoin ? L'arrivée dans sa vie de Taryn, puis de Valerie, et l'accident dont va être victime Jimmy vont le pousser à réfléchir, à mûrir et à prendre la bonne décision...
Comédie légère et pétillante, Le Cottage est un très joli roman sur la difficulté d'aimer, celle de vieillir et de s'accepter. Avec une grande maîtrise, Danielle Steel dépeint avec justesse les sentiments de ces personnages, les faisant évoluer dans un monde empli de sensibilité, de courage et d'espoir, où le bonheur et l'amour trouveront leur place.




Mon avis :

Mon premier Danielle Steel, comment ignorer cette grande dame de l’amour ? Bon je ne sais pas si j’ai commencé par le meilleur mais je me suis ennuyé et je ne sais absolument pas pourquoi. Je n’ai lu pratiquement que les dialogues quitte a à peine comprendre qui parlait. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de pages inutiles.

Certes ce n’est pas mal écrit mais l’écriture n’est pas assez vive pour une comédie romantique du genre et de tout le livre, il n’y avait pratiquement pas d’humour. En outre, les personnages m’ont vite exaspérés tous autant qu’il étaient, notamment par leur banalité. Ils étaient tous étiquetés dés le départ et s’en sont tenus à ce qu’on attendait d’eux durant tout le roman. L’histoire en elle-même n’est pas mal, quoiqu’un peu cliché, mais on a l’impression que l’auteur a voulu faire des pages en plus pour la transformer en roman.

Je n’ai donc pas adhéré dans ma découverte avec cet auteur, néanmoins j’ai un autre Danielle Steel sur ma LAL que je compte toujours lire. Donc, a quand le prochain essai ?
 

Publié dans Romans sentimentaux

Commenter cet article