La reine des mots - Armand Cabasson

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
515LCEMpcxL. SL500 AA300
"Je m'appelle Jenny et, depuis quelques temps, je pars en vrille. Avant tout allait bien et maintenant tout va mal, tout va de pire en pire, je coule ! J'ai inondé mon lycée (on va dire que c'était presque involontaire), déclenché l'alarme incendie, je sème les catastrophes partout où je passe... Evidemment, mes parents paniquent. Ils se sont mis dans la tête de m'emmener voir un psy ! Me voilà face à ce type. Mais qu'est-ce que je fous là ? Il me dit que je ne suis pas folle (mais j'espère bien !). Il veut essayer de m'aider. Bon courage..."



Mon avis :

La reine des mots ne correspond pas forcément à ce à quoi je me serais dirigée en temps normal. Mais je l’ai vu sur plusieurs blogs (Ahh la tentation des blogs …) et depuis il me tentait beaucoup. Je l’ai donc aperçu lors de ma dernière visite à la médiathèque sur l’étal des nouveautés (oui, oui à côté des Vestiges de l’aube) qui me tendait les bras. Ni une, ni deux, il était dans le sac.

Ce n’est pas un coup de cœur, autant le dire tout de suite mais ce n’est pas pour ça que ma lecture n’a pas été agréable. Depuis le début du mois, je n’ai pas lu beaucoup mais j’enchaine les bonnes lectures et ça fait vraiment plaisir. Ca me redonne l’envie lire plus, plus, plus et celui-ci ne fait pas exception à la règle. Si l’histoire n’est pas ce qui va décorner les bœufs, ça n’en reste pas moins un petit bijou de psychologie, chose rare dans les romans dits « jeunesse ». Les personnages sont vraiment fouillés, leurs réactions sont tout ce qu’il y a de plus crédible. L’auteur retranscrit parfaitement certains questionnements de l’adolescence, quand on cherche à comprendre ses réactions alors qu’on se laisse emporter très vite pour tout.

Le plus gros point fort selon moi est qu’il ne tombe pas dans les stéréotypes. Loin des problèmes futiles de garçons et de « je me suis cassé un ongle », il nous propose des réflexions pertinentes, loin des clichés habituels et tellement plus vraies… J’ai adoré Jenny, bien sur, mais aussi son psychiatre, on aurait presque envie d’en avoir un comme ça pour être guidés dans nos propres petits problèmes. J’ai aussi trouvé que c’était très bien de sortir de l’à-priori habituel comme quoi si l’on va voir un psy c’est que l’on est fou, c’est l’un des questionnements du roman. La plume de l’auteur ne peut que nous charmer, vive et fluide, pleine d’intelligence et bourrée d’humour. J’ai souris et même ris aux répliques de Jenny et de son psychiatre, leurs échanges sont de véritables ping-pong de mots.

Il y aussi des références à certains romans puisque Jenny est une passionnée de lecture et nous, les amoureux des mots ne pourront qu’être charmés. C’est plein de justesse, ça pétille de vie et d’humanité et malgré les scènes cocasses, le ton grave n’est jamais loin. J’ai été vraiment touchée par certains raisonnements et certaines réactions de Jenny, c’est très facile de se reconnaitre en elle. On a donc une très forte empathie et on s’attache très vite à son personnage, les réflexions abordées par l’auteur n’en sont donc que plus percutantes. Une belle leçon de vie à faire lire autant aux adolescents que ça pourra, je pense, aider par certains côtés qu’aux adultes qui se rendront compte que cette période est finalement toute proche.

Un roman qui apporte donc beaucoup et est très enrichissant et ce, quelque soit la génération du lecteur, tout le monde peut sans aucun doute en retirer quelque chose. Rempli d’intelligence certes, mais c’est surtout plein de vie, avec des personnages attachants et très plaisant à lire. On ne peut que tourner la dernière page, le sourire aux lèvres.

Publié dans Romans contemporains

Commenter cet article

Suzanne 30/08/2011 20:53



Ouais brrrrrravo



Mivava 30/08/2011 21:05



Haha j'étais contente de moi x)



Suzanne 30/08/2011 14:26



C'est oki gentille dame. Pas de problème. De toute manière, je vais mettre ton lien chez moi dans le courant de la journée et ainsi je suivrai quand même tes mots. ;-)



Mivava 30/08/2011 20:15



Ahh j'ai réussi !! Comme quoi l'obstination paye 
Merci beaucoup ! je suis contente que mon blog te plaise 



Suzanne 29/08/2011 14:10



Hum c'est bizarre en effet, C'est peut-être un petit problème de mon hébergeur mais, jmen doute car je re^cois d'autres commentaires!!! Ah là, là, j'aimerais bien aussi comprendre sirop!



Mivava 30/08/2011 00:06



Je réessayerais sur un autre article ou sur firefox au lieu de google chrome, ça peut se jouer sur des petits trucs bêtes  Oui je pense que le bug vient de chez moi ! Reste plus qu'à trouver d'où ... 



Suzanne 28/08/2011 22:52



Et tu inscris aussi les lettres demandées avant d,envoyer? Si oui, je ne comprends pas car ça devrait bien fonctionner.


En tout cas, merci de ta patience, j'apprécie.



Mivava 28/08/2011 22:55



Oui, je met les lettres aussi ... ce qui est bizarre c'est qu'il envoie le formulaire de commentaire, ou du moins on a l'impression que c'est le cas, et il me remet sur la page avec mon
commentaire tel quel avant que je valide ... sans message particulier.
Je t'en prie, c'est mon côté obstiné, 'peux rien y faire  



Suzanne 28/08/2011 20:37



Bonjour Mivava. Ça arrive malheureusement quand tu ne mets pas de titre. Blogg.org est un des rares hébergeurs de blogues où les commentaires de paraissent pas si tu n'y mets pas de titre.
Désolée. Essaies-toi à nouveau en titrant ton petit mot. Si ça ne va pas, fais-moi signe. Merci et beau dimanche.



Mivava 28/08/2011 20:49



En fait, même en mettant un titre ça ne passe pas et le fait de ne pas savoir pourquoi m'énerve franchement  Un
moment je me suis même dit que ça s'envoyant sans le dire et que tu allais recevoir 15 fois le meme commentaire .. oui je m'acharne comme fille  Bon dimanche à toi aussi