La citation du Jeudi {°12}

Publié le par Mivava

C'est parti de chez Chiffonnette
1641403885.2

415X0NVJH2L._SL500_AA300_.jpg« Je quitte celle qui danse et je deviens celle qui s'élève et grandit dans un effrayant mouvement d'allégresse. Je dépasse les toits, les tours et les remparts et je me fonds dans la nuit étincelante, très loin au-dessus de Thèbes. Je suis obscure, je suis lumière, je ne suis rien, je ne suis plus rien et du haut du grand arbre du ciel, j'aperçois mon Antigone terrestre ...»
  Antigone - Henry Bauchau


Quatrième de couverture :


Lumineuse, féminine, intrépide, l'Antigone d'Henry Bauchau nous est peut-être plus présente que celle des dramaturges. Et sans doute fallait-il un roman pour vraiment incarner les passions de la jeune mendiante qui, après avoir suivi son père, le roi aveugle, des années durant jusqu'au terme de son parcours, contre toute prudence prend le chemin de Thèbes avec l'espoir d'empêcher la guerre entre les fils de Jocaste, ses deux frères tant aimés. Commence alors pour elle une suite d'épreuves, de doutes, d'humbles joies et d'inexorables déchirements. Traversée d'épisodes sublimes où resplendissent la beauté des chevaux, l'éclat des armes et la vaine gloire des combats, l'Antigone de Bauchau n'en est pas moins une oeuvre d'écoute et d'attention à la souffrance, qui chante les regrets de l'amour, l'apaisement des blessures, l'ambivalence des désirs, les mystères de la filiation. Dans une écriture limpide, semblant souverainement précéder toute rhétorique, Henry Bauchau traverse les âges de l'humanité jusqu'à atteindre un temps des origines, une matière première des passions et des arts, d'où il fait soudain jaillir cet événement merveilleux : la naissance du théâtre. Par-delà les éblouissements que nous procure parfois la littérature, il y a bel et bien dans ce livre quelque chose d'éternel. Comme est éternelle Antigone, figure laïque et rédemptrice, symbole de paix et de féminité, qui défie les lois viriles de la haine - et nous éclaire depuis des millénaires, face aux millénaires à venir.

Publié dans La citation du Jeudi

Commenter cet article

Anne 01/04/2011 17:12



J'aime beaucoup cet auteur. C'est avec "Le déluge" que je l'ai découvert. Depuis, j'ai ajouté à ma PAL "L'enfant bleu" et j'y ajouterai "Antigone", titre de cet écrivain que je ne connaissais pas
mais qui m'attire après avoir lu cet extrait. 



Mivava 01/04/2011 17:34



Je n'ai lu qu'Antigone de cet auteur et j'ai adoré. Ca m'a permis de la découvrir de façon romancé plutot que théâtrale et ce roman est une
merveille. J'ai du prendre 4 ou 5 citations dedans