Knock (ou le triomphe de la médecine) - Jules Romains

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
41WN0B9MW4L. SL500 AA300
LE TAMBOUR - Quand j'ai dîné, il y a des fois que je sens une espèce de démangeaison ici. Ça me chatouille, ou plutôt ça me gratouille.
KNOCK - Attention. Ne confondons pas. Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous. gratouille
LE TAMBOUR - Ça me gratouille. Mais ça me chatouille bien un peu aussi...
KNOCK - Est-ce que ça ne vous gratouille pas davantage quand vous avec mangé de la tête de veau à la vinaigrette ?
LE TAMBOUR - Je n'en mange jamais. Mais il me semble que si j'en mangeais, effectivement, çà me gratouillerait plus.



Mon avis :

Me revoilà après une absence de presque une semaine, mais le brevet est passé et je vais pouvoir reprendre un rythme normal petit à petit. Ca fait un moment que je dois vous chroniquer cette pièce de théâtre, oui parce que ça fait plusieurs jours qu’il me reste 10 malheureuses pages à finir, il était enfin temps.

Ma chronique ne sera peut-être pas très longue parce que je m’aperçois que je n’ai pas grand-chose à dire. Pas que je n’ai pas aimé, non ! C’est une lecture qui a été très plaisante mais je ne sais pas trop quoi développer. La pièce est courte : 150 pages et se lit trèèèèès vite *(« C’est pour ça qu’il t’a fallu des jours pour la finir ? » Hey ! Mauvaise langue !)*. Il n’y a pas de longs monologues sur plusieurs pages, c’est essentiellement des répliques assez courtes. La pièce est divisée en 3 actes : le premier raconte l’arrivée de Knock à Saint-Maurice et sa rencontre avec le Docteur Parpalaid, le second, la pratique de la médecine par Knock et le troisième … je ne vous en dirais pas plus sur le troisième ! C’est une surprise ! Il y a très peu de didascalies, bref, ça se boit comme du petit lait. Les répliques sont drôles, on flirte avec l’absurde.

C’est d’abord ça qui m’avait attiré, ma dernière pièce (sans compter me calvaire Feydeau pour mes cours) était Rhinocéros de Ionesco que j’avais vraiment adoré et qui m’avait donné envie de connaître un peu plus le théâtre de l’absurde. Ici, c’est effectivement aux frontières de l’absurde et j’ai, encore une fois adoré ! C’est vraiment un genre que j’aime beaucoup et qui me fait encore plus apprécié le théâtre. De plus, la pièce propose une réflexion sur les dérives de la médecine et la crédulité, naïveté de certaines personnes. Ceci-dit, je ne sais pas si on peut appeler ça de la crédulité, quand il est question de santé, la peur s’installe vite et c’est le plan idéal pour les charlatans. Avec la peur, on peut tout faire, tout faire croire et croire à tout. Knock s’installe donc dans ce petit village sans malades ou, en tout cas, sans personne qui se fait soigner, son optique est vite visible avec cette phrase, p.31 : « Les gens bien portants sont des malades qui s’ignorent. » Ca donne tout de suite le ton à la pièce puisque l’histoire tourne principalement autour de ça.

Ici, pas de personnages spécialement attachants ou qui ne le sont particulièrement pas, ce n’est pas le but de la pièce et ça ne m’a pas manqué. Il n’y a pas de longueurs et la pièce est très bien rythmée. Pourtant, à la fin de la lecture, si l’on veut résumer l’histoire, on se rend compte qu’il ne s’y passe finalement pas grand chose mais on savoure et la plume pleine d’ironie de Jules Romains est très plaisante. La fin est aussi vraiment délectable, pleine d’ironie elle aussi, j’ai trouvé que ça clôturait magnifiquement la pièce et restait parfaitement dans l’esprit du reste. Le sous-titre « ou Le triomphe de la médecine » est lui aussi plein d’ironie comme vous avez du le comprendre avec l’histoire (rien que la quatrième de couverture illustre très bien l’humour du roman) et … que j’aiiiime l’ironie !

Au final, je me rends compte que j’apprécie de plus en plus de lire du théâtre et je vous conseille bien sur fortement cette pièce ! Je trouve que l’absurde est un moyen fabuleux de se lancer et je compte bien lire d’autres pièces de ce genre qui allie réalisme et réflexion de façon très ludique et drôle.

Publié dans Théâtre

Commenter cet article

Elinor 30/06/2011 21:08



Je veux la lire, je veux la lire, je veux la lire ! 


Tu as fini de faire des articles élogieux oui ? :P



Mivava 02/07/2011 11:53



 Mais c'est mon boulot ! Je suis ton enfer PALien Muhaha ... Je te la conseille vraiment je suis sure qu'elle peut
te plaire, non qu'elle va te plaire 



Anne Sophie 29/06/2011 19:38



alors, ca vous gratouille ou ca vous chatouille ??? 



Mivava 29/06/2011 20:06



Ah ça me chatouille ma chère ! Mais ça pourrait bien me gratouiller aussi sous peu 



Lady K 29/06/2011 18:12



Je ne lis jamais de théâtre, mais celle là il faut que je me la note, parce qu'elle a l'air vraiment excellente :D



Mivava 29/06/2011 18:24



Je te conseille vraiment de la noter oui ! Même si on apprécie pas follement le théâtre ce qui est mon cas, c'est très plaisant. J'espère qu'elle te plaira