Fantômes d'hiver - Kate Mosse

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
41PaZw-xU1L. SL500 AA300
La Grande Guerre a anéanti une génération tout entière, fauchée à la fleur de l'âge... Dans le cas de Freddie Watson, un jeune Anglais du Sussex, elle lui a pris son frère bien-aimé et, ce faisant, lui a volé la paix de l'esprit. Hanté par cette disparition, il erre sans savoir comment échapper à cette douleur qui le paralyse. Durant l'hiver 1928, Freddie voyage dans le sud-ouest de la France, une autre région qui a vu couler trop de sang au cours des siècles, quand sa voiture quitte la route. Encore sous le choc, il s'enfonce en chancelant dans les bois et trouve refuge dans un village isolé. Là, lors d'une étrange soirée, il rencontre Fabrissa, une belle jeune femme qui pleure elle aussi une génération perdue. Au cours d'une seule et même nuit, Fabrissa et Freddie se confient mutuellement leur histoire. Le lendemain, Freddie se retrouvera devant un mystère déchirant dont lui seul détient la clé.


Mon avis :

Après Sépulcre que j’avais beaucoup aimé j’ai voulu refaire un saut dans le temps avec Kate Mosse. Ma médiathèque s’étant prise de l’envie d’acheter Fantômes d’hiver, j’ai saisi l’occasion et on peut dire que j’ai bien fait. L’auteur nous propose cette fois ci de s’envoler non pas au XIXème siècle mais après la Grande Guerre, beaucoup plus récent, beaucoup plus vivant et surtout beaucoup plus violent.

C’est une période, je pense, difficile à décrire car proche de nous mais pourtant si irréelle. Et pourtant l’auteur réussit son pari avec succès. Le roman se lit assez vite et on plonge très vite dans l’histoire. Celle-ci est parsemée de quelques illustrations qui reflètent bien l’atmosphère du roman : noires, sombres, les traits sont durs, sans fioritures. C’est exactement l’ambiance du roman mais l’auteur y insuffle une certaine poésie, une petite lumière d’espoir qui reste incrustée derrière les mots dans l’horreur de cette Grande Guerre. Le roman est prenant, émouvant. On s’attache à Freddie et à Fabrissa. On est tenus en haleine jusqu’au bout alors qu’il n’y a pas de suspense, on ne s’ennui pas un seul instant malgré qu’on sache ce qui va se passer. Il y a aussi une réflexion sur le temps, sur l’Histoire. Un peu comme un personnage, le temps est présent dans tout le roman. Comme pour nous montrer que le futur se construit sur le passé et que les gens d’hier sont finalement tellement proches de ceux d’aujourd’hui.

Pas un coup de cœur et pourtant ce roman possède une force indéniable. Le style de l’auteur me séduit toujours autant et ce n’est certainement pas le dernier ouvrage de Kate Mosse qui me passera entre les mains.


Lu dans le cadre du challenge :
challn-copie-3.png

Publié dans Romans historiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clairdelune 21/11/2010 12:29



J'ai déjà lu Sépulcre du même auteur et je m'étais régalée. Comment ne pas noter celui-ci ? Surtout avec un avis tel que le tien...



Mivava 21/11/2010 12:30



Je te le conseille Clairdelune, il n'a pas forcément le romanesque de Sépulcre mais il est beaucoup plus fort