Coeur empoisonné - Bloody Countess

Publié le par Mivava

Résumé :
51uBeUmjD-L._SL500_AA300_.jpg
Coeur empoisonné est l'histoire de Benjamin et Emile, jeune couple à la candeur macabre, qui vécut une grande aventure, faîtes d'amour et de rêves, de tristesse et de mélancolie. 
Si vous pensez futurs lecteurs, que de cette histoire,
N'apparaît que l'amour, la liberté, et que vous n'allez boire 
Que le doux nectar de cette romance sucrée,
Pleine de romantisme, et parfois d'érotisme ensorcelé,
Ce serait se méprendre pour plusieurs raisons,
Je vous mets en garde comme le fit Lautréamont,
Âmes sensibles, rebroussez chemin dés maintenant,
Car cette histoire est bien une tragédie faîtes de larmes et de sang. 



Mon avis :

Ce livre me tentait déjà depuis un long moment alors quand le forum Club de lecture l’a proposé en partenariat avec les éditions du Riez je n’ai pas hésité une seconde à postuler. Je remercie donc d’ores et déjà Karine de m’avoir permis de le lire, d’autant plus que mon plaisir de lecture a été à la hauteur de ce que j’attendais.

Ce livre est donc un roman graphique en vers, un petit OVNI littéraire parmi le lot de banalité qui peut sortir chaque mois. Construit comme un conte, on se perd dans les méandres obscurs des illustrations et la beauté des vers. Je commence tout de suite par les deux petits bémols. Tout d’abord, j’ai relevé deux fautes d’orthographe, il y en a peut-être plus mais pas qui m’ait sauté aux yeux puisque ce n’est pas sur ça que je me concentre pendant ma lecture.  La première, en tout début d’ouvrage, sujette à discussions et explicable avec un petit raisonnement tiré par les cheveux. La seconde … dans la dernière phrase des remerciements. Ce qui est quand même un peu bête puisque ça m’a fait repenser à la première, c’est d’ailleurs la même faute de ses/ces. Je trouve donc dommage que les relectures, car l’erreur est humaine, n’aient pas été faites de façon assez rigoureuse pour vendre le livre 20€.

Après, le prix est justifié par le travail graphique, le papier glacé utilisé à l’impression etc … mais bon, je trouve que ça peut être un frein à beaucoup de lecteurs. Deuxième petit bémol : certains lecteurs ont trouvés que les vers n’étaient pas naturels, pour ma part ce n’est pas exactement ce que j’ai observé mais plus des soucis de rythme. C’est-à-dire que la poésie est composée de quatrains et certains vers forment parfois une cassure  à l’intérieur de ce même quatrain, souvent car il est trop long. J’ai trouvé que ça s’atténuait au fil des pages mais que c’était tout de même un peu dérangeant parfois. Ceci-dit, si ces petits bémols m’ont peut-être empêché d’atteindre le coup de cœur, ça n’a pas diminué mon plaisir de lecture pour autant puisque j’ai adoré. Hormis le rythme de certains vers, j’ai trouvé la plume de Bloody Countess très envoûtante. Et quand je parle de plume c’est aussi bien pour les vers que pour les illustrations.

Les vers d’abord, je les ai trouvés très beau et j’ai pris un grand plaisir à les lire à haute voix. Ils créent vraiment une atmosphère très particulière, onirique et gothique très réussie qui m’a complètement charmée. Le roman est divisé en chapitres, chaque chapitre est un poème de 4-5 pages composé de quatrains et de 2 illustrations : une au début, une à la fin, ça se lit vraiment tout seul. Vous connaissez mon penchant pour cette ambiance gothique qui, si elle est réussie, me convainc à chaque fois et bien, elle est ici renforcée par les illustrations. Parfaitement en accord avec le reste de l’ouvrage, elles reflètent parfaitement cette ambiance magique de sombre conte fantastique. De plus, on trouve dans l’ouvrage plusieurs références à mon maitre absolu du cinéma : Tim Burton.

Sans compter l’ambiance générale et le graphisme, on croise, dans le désordre : « Il prit ses gants aux ciseaux tranchants » fait bien sur penser à Edward aux mains d’argent, la complainte d’Emily nous ramène évidemment à la complainte de Sally dans L’étrange noël de Mr. Jack. J’ai aussi trouvé que le graphisme des arbres faisait penser à ceux de Sleepy Hollow, continuons avec « Les arbres rouges et blancs, tel des sucres d’orges » et une illustration qui m’a un peu rappelé la scène dans Charlie et la Chocolaterie avec la rivière de chocolat où tout est mangeable… Je m’arrête là car je n’ai pas tout relevé donc j’en oublie certainement mais ces nombreuses références m’ont énormément plu, comme l’on peut s’y attendre venant de ma part. La fin enfin, nous laisse mélancolique à l’image du reste de l’ouvrage et, si j’en aurais préféré une autre j’ai trouvé qu’elle restait parfaitement dans l’esprit et la continuité de l’ouvrage pour que, jusqu’au bout, le charme agisse.

C’est un ouvrage dont je ne peux que vous conseiller la lecture, comme on en voit peu, original, magique et ensorcelant, avec un soupçon d’érotisme. Si l’on aime ce genre d’univers je pense que l’on ne peut qu’être charmé par le monde créé par l’auteur. Je lirais certainement, dans le futur, d’autres ouvrages de ce mystérieux Bloody Countess.

Je tiens à remercier à nouveau chaudement Karine du forum Club de Lecture et les éditions du Riez pour m’avoir donné l’opportunité de lire cet ouvrage.

J'ai essayé, je dis bien essayé, de vous faire des photos mais entre la luminosité nulle que j'avais et le fait que le papier soit glacé je n'ai pas pu obtenir grand chose de plus que des pages blanches à cause du faux jour ...

Sans-titre-1-copie-1.jpg 

Publié dans Poésie

Commenter cet article

Sybille 11/07/2011 13:06



je ne connaissais pas mais je note !



Mivava 11/07/2011 13:09



Contente de te l'avoir fait découvrir 



Ellcrys 11/07/2011 11:06



Je pense me l'offrir sous peu (en fait, sûrement cet été)... il me tente depuis trop longtemps et, je le veux absolument dans ma bibliothèque !


 



Mivava 11/07/2011 13:09



J'espère vraiment qu'il va te plaire ! Je lirais ton avis avec plaisir 



clairdelune 10/07/2011 16:26



Il n'a pas l'air trop mal malgré tes 2 bémols mais à moi il ne me tente pas plus que ça... C'est vrai que les fautes dans les livres, ce n'est pas le top...



Mivava 10/07/2011 17:03



Il faut aimer la poésie oui ... Ben je n'en ai relevé que deux mais c'est vrai que c'est bof, surtout que c'est une faute qui saute aux yeux, sinon je ne l'aurais pas vue, enfin ...



MyaRosa 10/07/2011 14:42



Il me tente beaucoup ce livre. Il a l'air magnifique !



Mivava 10/07/2011 14:44



Alors je te le conseille, j'espère que tu aimeras !