Campus Tome 6 : Héritage - Kate Brian

Publié le par mivava.over-blog.com

Quatrième de couverture :
51wjCY8L8UL._SL500_AA300_.jpg
Après la mort de Cheyenne Martin, Reed devient présidente des Billings. Les filles de la maison Billings doivent notamment élire une nouvelle présidente, et choisissent à l’unanimité Reed Brennan, la plus ancienne. Reed accède ainsi à un pouvoir qu’elle n’aurait jamais espéré : tous les ragots lui sont immédiatement rapportés, elle est prioritaire partout, on lui déroule le tapis rouge où qu’elle aille, et les anciennes élèves de Billings, parmi les femmes les plus puissantes du pays, lui offrent leurs services. Aussi, quand les élèves d’Easton apprennent qu’ils ne sont pas sur la liste des invités à la fête de l’Héritage (la fête la plus courue de la côte Est), c’est évidemment vers Reed « la toute puissante » qu’ils se tournent… Elle se révèle d’une force de caractère peu commune, mais sait mieux que personne que les « leaders » de Billings ont un passé douteux : Ariana est enfermée dans une institution psychiatrique, Noëlle a été renvoyée et Cheyenne vient de mourir. L’histoire a tendance à se répéter à Easton, et si Reed a tout ce qu’elle a désire, elle a aussi beaucoup à perdre…



Mon avis :

Ah, ce tome là, on l’avait attendu ! Plus d’un an que je scrutai la date de sortie qui a finalement été annoncée pour être retardée … deux fois. Quel parcours du combattant n’est-ce pas ?

Je n’ai pas laissé tomber car c’est vraiment une saga que j’apprécie beaucoup. D’un côté, c’est une saga pour adolescents donc l’écriture est fluide et simple : pas de la grande littérature mais de très agréables moments de détente et de l’autre, l’histoire est vraiment prenante. On se passionne pour la vie à Easton et on suit et on s’attache aux personnages qui évoluent dans ce milieu si particulier. On voit Reed rentrer petit à petit dans ce panier de crabes et je dois dire que, dans ce tome, elle m’a vraiment agacée. Elle n’a plus son sens des réalités du départ et elle plonge dans les futilités, faisant les mauvais choix. L’auteur maintient le suspens jusqu’au bout et j’ai échafaudé des plans dans ma tête faisant fausse piste à chaque fois. La paranoïa finit par s’installer et le livre se termine finalement en queue de poisson, comme tous les autres tomes.

Encore un opus très plaisant, je continuerai décidément à lire cette série, en espérant qu’il n’y aura pas de retard de traduction pour le prochain. A quand le tome 7 ?



PAL

Publié dans Jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article