Cadillac Beach - Tim Dorsey

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :

51pJTSb-PnL. SL500 AA300Serge Storms, héros bien connu des lecteurs de Tim Dorsey, décide de monter une entreprise avec son pote Lenny : une agence de voyages proposant aux touristes de découvrir Miami à travers les décors des films tournés dans la région. Il en profite pour dresser la liste des choses qu'il doit mener à bien et, disons-le, Serge est un homme qui se fixe des objectifs à sa mesure : résoudre le mystère de son grand-père bookmaker disparu en 1964, humilier Castro, rendre sa fierté à la CIA, décimer la mafia, retrouver des diamants volés et faire revenir l'émission Today à Miami.

Commence alors une folle équipée en limousine avec au menu des poursuites infernales, un faux tournage, des fusillades, des traquenards, et au générique, Cassius Clay, les Beatles, Flipper le dauphin, Goldinger, des réfugiés cubains et bien d'autres.

Tim Dorsey poursuit l'entreprise de démolition jubilatoire de la Floride entamée avec Florida Roadkill. Plus que jamais, le Sunshine State brille des mille feux de la folie sous sa plume.


Mon avis :

Je viens seulement de me rendre compte en faisant cet article que je ne vous ai jamais parlé de Tim Dorsey. Ce qui est franchement … une HONTE ! Pour info il fait parti de mon top 3 auteurs préférés et surtout, surtout des auteurs que j’achète systématiquement. C'est-à-dire que je guette les nouvelles parutions et que j’achète dés la sortie sans même lire la quatrième de couverture. Confiance aveugle donc.

Ai-je été déçue ? Je ne laisse même pas durer le suspense puisque je crois que je ne pourrais jamais être déçue avec cet auteur, j’ai encore une fois adoré !  Autant dire que mon avis ne va pas être des plus faciles à faire puisque les romans de Tim Dorsey sont tout simplement indescriptibles tant ils sont foisonnants ! Pour dire la chose simplement ce sont des polars que l’on pourrait qualifier d’humoristiques bien que ça sonne beaucoup trop gentillet pour ce dont il s’agit réellement. En fait, Tim Dorsey c’est un peu le Westlake de la Floride ! Et j’avoue même que, bien que j’adore Westlake, je préfère davantage Dorsey preuve donc de mon estime pour lui. On a donc un polar complètement allumé, décalé et déjanté qui fait un portrait au vitriol de la Floride, en dénonçant tellement tous ses excès qu’il nous la rendrait presque attachante. Le tout copieusement arrosé d’un humour décapant, parfois noir ou absurde.

Mais le point fort de ces romans, c’est bien sur … Serge !! Surement le personnage que j’affectionne le plus de toute la littérature, oui carrément ! Hors du commun, complètement fou, capable des pires extrémités mais qui reste un être tellement attachant. J’aimerais tellement trouver les mots pour vous le décrire parce que je sais que vous tomberiez immédiatement sous le charme mais rien à faire. Totalement atypique, hyperactif, passionné par la Floride et son histoire et collectionneur de toutes sortes d’objets. A la fois tellement pragmatique et en même temps idéaliste, totalement paradoxal, à la répartie meurtrière … Dans Cadillac Beach, on en apprend plus sur son histoire, son grand-père surtout et les origines de son caractère pour le moins étrange et ce depuis toujours. J’ai franchement apprécié car on n’en sait pas beaucoup sur Serge, bien que présent dans tous les autres romans de Tim Dorsey, il reste très difficile à cerner. Dans ce roman, on a évidemment encore une fois le plaisir de lire des scènes tellement cocasses ou grotesques, voire complètement absurde mais tellement bien trouvées … c’est cultes ! Des scènes d’anthologie à n’en pas douter ! Les dialogues sont, je trouve, d’une rare intelligence, du génie tout simplement.

Ca me fait beaucoup penser aux vieux films comiques qu’il y a pu avoir et dont les dialogues cultes ont fait les phrases que tout le monde connait et répète et des scènes d’une drôlerie phénoménale. D’ailleurs, le roman possède une préface, que j’ai lu à la fin (oui, je fais vraiment toujours tout à l’envers mais je n’aime pas être influencée dans ma lecture) donc, préface qui est vraiment très, très intéressante et reflète bien l’univers de Dorsey. D’ailleurs, dedans il est même dit « Sans oublier la virtuosité des dialogues : certaines personnes citent toujours ceux d’Audiard, ils n’ont pas tort, mais ils devraient lire Tim Dorsey pour remettre leur joutes à jour » et c’est tout à fait ça ! J’aimerais tellement vous recopier des scènes entières et des répliques à n’en plus finir mais ça serait vous gâcher l’effet de surprise qui reste un des éléments phare des romans de cet auteur. Mais juste pour le plaisir et parce que ça ne concerne pas l’intrigue « Aujourd’hui j’écris au président. Il est absolument impératif qu’il connaisse mes idées, sans quoi de graves erreurs seront bientôt commises. »

Oui, mon avis est dithyrambique et ça ne pourrait en être autrement. Une intrigue très bien construite, pleine de surprises, des personnages charismatiques, des scènes d’anthologie et une intelligence d’écriture qui vaut le détour ! C’est plein d’esprit et d’humour, cet auteur est décidemment, un indispensable incontournable.

Je remercie énormément Babelio et les éditions Payot et Rivages pour ce moment de lecture totalement jubilatoire.

Publié dans Polars - Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elinor 12/11/2011 16:37



Ahah, je m'expose à de grandes représailles si ce n'est pas le cas ? xD


Okay, je suis tes conseils alors et je commencerai par celui là, je le rejoute à ma liste prioritaire (comprendre pour Noël ahah). Aaaah, voilà pourquoi ça te plait x)



Mivava 12/11/2011 16:42



Ca ne peut pas ne pas etre le cas.
xD !! Voilà, ça doit etre ça 



Elinor 12/11/2011 15:02



Quel enhousiasme ! :P Tous les livres de cet édition me font de l'oeil je commencerai peut-être par cet auteur, vu ce que tu en dis il y a de fortes chances que ça me plaise ;) 


Un titre en particulier ? Il y a un ordre par rapport au(x) personnage(s) récurent(s) ? 



Mivava 12/11/2011 16:34



C'est un des meilleurs auteurs qui existe ! Je suis FAAAAN !
Ca DOIT te plaire  
Alors, personnellement j'ai commencé par Triggerfish Twist et je pense que c'était la meilleure chose à faire, sinon par rapport aux personnages il y a pas vraiment d'ordre. Dans le sens où
l'ordre d'écriture de l'auteur et donc l'odre de parution ne correspond pas à l'ordre de l'histoire x) Il n'y aucun ordre dans ces bouquins, ANARCHIE ! 



Lady K 12/11/2011 12:58



Cela sens l'avis pas très du tout impartial ça :P Héhé ^^



Mivava 12/11/2011 13:20



Pouarf je crois que je ne pourrais jamais ne pas aimer Tim Dorsey. Il pourrait m'écrire n'importe quoi sur n'importe quel sujet que j'aimerais rien que pour Serge