Anita Blake, T.11 : Péchés Céruléens - Laurell K. Hamilton

Publié le par Mivava

Quatrième de couverture :
51lIf1OeOZL. SL500 AA300
C’est ce qui s’appelle tomber de haut. Autrefois, j’étais l’ennemie jurée des vampires, mon nom suffisait à faire trembler les monstres. Aujourd’hui, je suis la maîtresse de Jean-Claude, le vampire Maître de la Ville, et celle de Micah, le léopard-garou. Maintenant, je suis dévorée par les appétits vampiriques et la faim primitive des métamorphes ! Avouez que ma vie amoureuse est devenue un peu compliquée…
Mais pour l’heure, Jean-Claude a besoin de moi. La créatrice de sa lignée a envoyé à Saint Louis une de ses servantes les plus puissantes et les plus cruelles. Tout le monde est sur la défensive, mais je ne vais pas me laisser faire. Pour sauver ceux que j’aime, je suis prête à aller très loin…


Mon avis :

Me revoilà avec Anita, après un regain d’intérêt pour le neuvième tome, j’avais été à nouveau déçue par le dixième. J’ai néanmoins poursuivi la série. C’est la seule série Bit-Lit que je suis, moments détentes entre deux autres livres. Le onzième tome est-il à la hauteur du neuvième ou est-ce une nouvelle déception ? Dis comme ça on a l’impression que c’est un moment dramatique …

Bon, plutôt déçue … J’ai réellement l’impression que mon intérêt s’étiole de plus en plus. J’ai beau me dire qu’il faut que je me fasse au fait que la série a évoluée et que je ne retrouverais plus l’esprit des premiers tomes, là, le seul constat qui me vient à la bouche, c’est qu’il n’y a plus d’esprit. Je trouve que c’est vide et creux, alors, oui c’est de la Bit-Lit, on n’est pas là pour les réflexions philosophiques mais quand même. L’intrigue commence à peu près, de mémoire, à presque 350 pages passées … Avant ? Et bien, deux, trois sauteries … et ? Et c’est tout. L’auteur a un talent, et là je crois que ce n’est même plus du talent mais de la magie, pour remplir des centaines de pages pour ne strictement rien dire. Retrouvez-vous au bout de 300 pages, demandez-vous ce qu’il s’est passé jusque là et … rien de vous vient. C’est impressionnant …

Les tomes sont de plus en plus gros, on est passé de 200 à 800 en poche mais il y a de moins en moins de choses dans le bouquin. Pareil quand je dis « L’intrigue commence », c’est vraiment beaucoup dire vu qu’il n’y a pratiquement pas d’intrigue. Une très méchante vampire, une « drôle » de créature et une pseudo enquête … tout ça à partir de 400 pages. Et quand je dis « enquête », là encore, on est loin du compte puisqu’on a le droit à quelques meurtres gores, histoire de faire bien, mais je n’avais strictement aucune envie de savoir qui en était l’auteur. A vrai dire je m’en fichais complètement, c’est limite si je n’ai pas sauté des passages, on apprend à la fin qui c’est et je ne sais pas absolument pas d’où le personnage est sorti, alors j’ai peut-être raté un passage … Pareil, ma lecture a été d’une rapidité folle,  surement même pas 30 secondes par page, en grand format. Alors, ai-je acquis une vision bionique de la mort ? Non, non je vous rassure. Sauf que, souvent, je ne lisais que les dialogues … Tout le reste : des gros paragraphes, sans intérêt pour l’histoire que j’ai lu pendant les premières et que j’ai vite laissé de côté puisqu’il m’ennuyait.

Dis comme ça, on dirait que tout est négatif. Mais, après tout on ne peut pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture. Bon, je vous l’accorde, on ne peut clairement pas dire que j’ai aimé non plus, n’empêche ça détend, le personnage d’Anita sort du lot, même si des fois il faudrait qu’elle fasse marcher sa petite tête à défaut du reste. Richard me gave toujours, j’adore toujours autant J-C (Ahhh Jean-Claude … ^^), Asher est de plus en plus intéressant, Micah … dubitative, on ne sait pas grand-chose de lui alors … et mes chouchous : Jason (que j’ai adoré dans ce tome, très présent) et Nathaniel (qui lui n’était pas assez présent à mon goût par contre). Bon tout pour dire que j’attends le moment où Anita aura passé les 10 … personnes accueillis dans son lit, on n’en est pas loin là ! Plus que un ou deux, qui se dévoue ?

C’est donc encore un tome en dessous des autres, je trouve la série de moins en moins crédible … je n’ai néanmoins pas passé un mauvais moment, c’est ce qui fait que je lirais certainement le douzième tome : Rêves d’incube. Et oui, j’ai moi-même du mal à comprendre, pourquoi continuer cette série alors que j’ai à chaque fois plein de reproches à lui faire ? C’est surement là le deuxième talent de l’auteur, et pourquoi pas un peu magique lui aussi ?

Publié dans Bit-Lit

Commenter cet article

Sharon 14/07/2011 21:25



Je trouve aussi - j'ai le même soucis.


Pour revenir à Anita Blake, le tome 3 m'attend sagement. Je voulais le lire pendant les vacances mais j'ai des challenges à finir, et le comité de lectures qui m'a confié dix-huit livres de
littérature jeunesse à lire. Le tome 3 est donc là, il m'attend, Anita m'attend, Jean-Claude m'attend et je me demande quand je parviendrai à ouvrir ce tome 3.



Mivava 14/07/2011 21:28



Même quand les commentaires sont récents on se rapelle pas forcément de tout, pas pratique tout ça 
Ouh là ! 18 ?! Ca t'en fait de la lecture tout ça ! Ahh une partisante de Jean-Claude ! Moi j'ai adoré jusqu'au 5 après ça s'est dégradé puis regain d'intérêt pour le 9 et là je suis à nouveau
déçue ... J'espère que ça ne te fera pas ça 



Sharon 14/07/2011 21:19



Je réponds à la réponse que tu as faite à mon commentaire, en fait. Implicitement, je parlais bien de La communauté du Sud.



Mivava 14/07/2011 21:22



Ah d'accord ! J'avais complètement oublié qu'on en avait parlé en commentaire  Overblog est mal fichu pour ça,
ça serait bien de pouvoir voir tous les autres commentaires de l'article je trouve.



Sharon 14/07/2011 20:41



La série est très bien effectivement, sans doute parce qu'elle est très différente des romans. Un personnage qui y était "sacrifié" très rapidement tient une place centrale dans la série - et
l'évolution du frère de Sookie est bien plus intéressante également.



Mivava 14/07/2011 20:55



Je crois que tu confonds La communauté du Sud (Adapté True Blood) avec Anita Blake qui n'a pas (encore) été adapté en série. J'avoue que La communauté du sud ne me tente absolument pas comme tous
les bouquins Bit-Lit en général. Anita c'est mon exception qui confirme la règle mais je suis de plus en plus déçue 



Sharon 21/06/2011 22:54



Ton commentaire me fait douloureusement penser à une autre série, la communauté du Sud, que je suis avec attention. J'ai lu les dix premiers tomes, et la seule chose qui m'a amusé dans le tome
10, c'est la rédaction de mon avis. Pourtant, je lirai le tome 11.



Mivava 21/06/2011 23:12



 J'avoue que je me suis marrée en écrivant celui-là ... Je n'ai jamais essayé en livre et ça ne me tente pas du
tout. Quand je vois que des fans de Bit-Lit n'aime pas je me dis que moi ...  J'avais commencé à regarder True
Blood par contre, je pense que c'est meilleur en série ^^



Frankie 18/06/2011 20:15



J'avais ressenti aussi les mêmes choses à la lecture de tome 11 (lu il y a 5 ans en VO) et finalement au tiers du 12, j'ai dit stop. Je n'en pouvais plus de ces scènes de sexe et du peu
d'intrigue et ce n'était plus la Anita du début.



Mivava 18/06/2011 20:25



Arf ...  Oui je crois qu'on est beaucoup à penser ça ... Je verrais si je passe le cap du 12. J'ai lu que
ça s' arrangeait à partir du quinzième, reste à voir si je vais tenir jusque là.